• vote des ES2

    Aujourd'hui a eu lieu le vote du meilleur film du prix Renoir par les élèves de la ES2. le film vainqueur est ....

    LES OUBLIES

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Jeudi 4 Mai à 13:35

    Les Oubliés, film dramatique et historique germano-danois écrit et réalisé par Martin Zandvliet parle et évoque la condition des jeunes démineurs allemands sur les plages danoises à la fin de la seconde guerre mondiale. En tant que spectateur nous sommes mis dès le départ dans le feu de l’action. Les Danois détestent les Allemands. Dès le départ, cette idée et confirmée par le comportement d’un sergent nommé Karl Rassmussen qui n’hésite pas à en battre quelques uns pour diverses raisons futiles. La jeep que conduit celui-ci nous rappelle très vite le contexte de guerre. La composition du groupe des démineurs et leurs exercices installe très rapidement l’appréhension de la mort chez le spectateur. Une fois l’équipe de démineurs formés et envoyés à l’exécution de la tâche demandée, nous spectateurs somme alors frappés par leur jeunesse et la complexité de la tâche. En effet les conditions physiques et psychologiques sont mises à rude épreuve. Aucune pitié de la part du sergent. La règle doit être respectée. Ce sont des Allemands et les Danois doivent les haïr et leur faire regretter les actes passés. Mais faire regretter des actes passés faits par des adultes à des enfants semble stupide ; mais il faut payer la facture une fois la guerre terminée, tel est le message.
    Personnellement j’ai été très émue, très touchée par la difficulté de la tâche et le courage psychologique de certains enfants jeunes allemands. Dès le départ, une question m’est venue « Et si j’étais à leur place faisant partie de la jeunesse allemande ? Cette identification est certainement due à l’âge de ces jeunes qui semble le même que le mien. A chaque mine désamorcée un soulagement mais à chaque mine non désamorcée une pression, une un étouffement. La peur d’être démembré ou tué est une peur de tous les instants. La relation que se forge petit à petit entre sergent et démineurs est très touchante. Cette compassion et cette confiance instaurée au fur et à mesure du temps m’ont réellement bouleversée. La mort inattendue très souvent, le suspens, tout est bon pour donner l’impression au spectateur qu’il fait partie de l’équipe dont les effectifs ne cessent de diminuer ce qui est très démoralisant. Ce film sec, rude mais à la fois touchant et émouvant a été pour moi une très bonne découverte avec des images qui m’ont marquée et que je ne suis pas prête d’oublier.
    Linda Zahouani

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :