• Timbuktu

    Timbuctu

    jeudi 18 et vendredi 19 mai 2017 les participants à lycéens au cinéma se rendront au Mercury pour assister à la projection de Timbuctu

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 6 Juin à 08:42

     

    2
    Emilie
    Jeudi 8 Juin à 13:23

    Timbuktu est un film dramatique franco-mauritanien réalisé par Abderrahmane Sissako dont la première sortie au cinéma date du 11 Décembre 2014. Ce film contient plusieurs langues africaines mais aussi les langues arabe et française.

    Ce film montre l’invasion des islamistes dans la ville de Tombouctou qui impose leur vision de la charia. Les loisirs tels que la musique ou le football sont bannis ainsi que les cigarettes, ils procèdent à des mariages forcés, ils persécutent les femmes et improvisent des tribunaux qui imposent des sentences absurdes  et injustes. Malgré tout cela la population résiste, souvent au nom d’une autre perception de l’islam tolérant.  

     Timbuktu nous permet d’avoir une vision plus claire de la situation critique  de ces villes. Ce film présente quand même un certain côté comique avec la sorcière du village et certaines plaisanteries sur la France.

    Mais dans ce film les personnages n’ont pas vraiment de but précis ni même des liens entre eux ; rien qui relie vraiment leurs histoires entre elles. Le réalisateur n’insiste pas beaucoup sur certains sujets comme la lapidation.

    3
    Hugo et Ruben
    Jeudi 8 Juin à 13:25

    La vie s'écoule paisiblement dans cette région déshéritée du Nord-Mali jusqu'à l'arrivée des miliciens djihadistes qui envahissent la ville de Tombouctou et qui y imposent leur façon de pratiquer la religion. Ils bannissent la musique, le football, les cigarettes, procèdent à des mariages forcés, persécutent les femmes et improvisent des jugements parfois absurdes. Malgré la férocité de leur répression, la population résiste avec courage, souvent au nom d'une autre conception de l'islam.

    Ce film fait allusion à un africain qui confronte au jour le jour l’indifférence générale que portent les populations locales face aux horreurs commises par les djihadistes.

    La cohésion entre paysages, habitants et ville apporte un certain charme au film.

    Les personnages sont attachants et touchants accompagnés de quelques scènes plutôt humoristiques, comme par exemple les scènes « football » et la scène « demande en mariage ».

    Le film propose une sous-évaluation claire de l’importance du protagoniste, Kidane, sur lequel tous les événements sont censés reposer, là où Timbuktu alterne constamment entre la ville et la famille à la campagne, en portant même plus d’intérêt à la ville.

     

    4
    Mustapha et Sofien
    Jeudi 8 Juin à 13:38

    Ce film parle d’une famille de trois personnes mais aussi de l’organisation Al-Qaïda qui impose ses lois inventées par l’organisation à toute la ville et qui utilise la terreur pour que les lois soient appliquées. Dans ce film les acteurs parlent trois langues différentes (Arabe, français, bambara)

    Dans l’histoire on parle aussi d’une famille de trois personnes qui élève un troupeau de vaches, mais un jour un accident  change le destin de la famille et crée un conflit.

    Nous avons beaucoup aimé le jeu d’acteurs, en effet il ont parfaitement joué leur rôle.

    Nous avons aussi aimé car il y a aussi beaucoup d’actions dans le film, mais aussi ce film nous a  fait de la peine pour les habitants qui ont été terrorisés et nous avons aussi beaucoup aimé car  le film a pris un point d’appui sur le réel car l’organisation en question existe.

     En revanche, nous n’avons pas aimé la fin il n’y a pas réellement de fin, ni la façon dont les acteurs se sont fait torturer ou punir pour les soi-disant infractions qui ont été commises.

     

    5
    Oumou
    Jeudi 8 Juin à 13:51

    Tombouctou est tombée sous des extrémistes religieux. Pendant ce temps, Kidane mène une vie simple et paisible avec sa famille, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans.
    En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Finis la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Les femmes tentent de résister avec dignité. Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences tragiques.

    Kidane et sa famille semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s’en est pris à GPS, sa vache préférée.
    Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces djihadistes venus d’ailleurs

    Ce film a une fin ouverte qui frustre le spectateur mais ce film dénonce ce qui s’est passé à Tombouctou avec beaucoup d’action et de l’humour.  

    6
    Karim et Rihanna
    Jeudi 8 Juin à 13:56

     

    Au Mali, des islamistes envahissent la ville de Tombouctou et y imposent leur conception de la charia. Ils bannissent la musique, le football, les cigarettes, procèdent à des mariages forcés, persécutent les femmes et improvisent des tribunaux qui rendent des sentences injustes et absurdes. Malgré la férocité de leur répression, la population résiste avec courage, souvent au nom d'une autre conception de l'islam.

    Ce film fait réfléchir les spectateurs sur la différence entre religion et terrorisme. La fin est frustrant car on connaît pas la suite de l’histoire et ça ne peut pas finir avec une situation problématique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :