• Timbuctu

    jeudi 18 et vendredi 19 mai 2017 les participants à lycéens au cinéma se rendront au Mercury pour assister à la projection de Timbuctu

    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • Le prix Jean Renoir des lycéens 2017 décerné au film "Les oubliés"

     
    C'est le film de Martin Zandvliet qui a reçu le Prix Jean Renoir des lycéens lors de la cérémonie qui s’est déroulée jeudi 11 mai 2017, à la Fémis, à Paris.

    Les oubliés de Martin Zandvliet a reçu le Prix Jean Renoir des lycéens lors de la cérémonie qui s’est déroulée jeudi 11 mai 2017, à la Fémis, à Paris. Les lycéens ont été touchés par ce film qui leur a permis de découvrir un épisode tragique et peu connu de la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’histoire de ces jeunes soldats allemands, prisonniers par l’armée danoise, envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. 

    Ce long métrage sera, en tant que lauréat, reprogrammé dans plusieurs salles du 25 au 28 juin 2017 à l’occasion de la Fête du cinéma.

     

     

    Lors de la cérémonie de remise du prix, le 11 mai 2017, a également été attribué un prix de la critique récompensant les meilleures critiques de films publiées sur le site du Prix par les lycéens participants. Le jury était composé de critiques professionnels : N.T.Binh (Positif) et Thierry Méranger (Les Cahiers du cinéma).

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Aujourd'hui a eu lieu le vote du meilleur film du prix Renoir par les élèves de la ES2. le film vainqueur est ....

    LES OUBLIES

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • SONITA

    Aujourd'hui, les ES2 ont assisté à la dernière projection du prix Renoir des lycéens. Un film qui évoque le mariage forcé subi par les jeunes afghanes. Pour se soustraire à ce destin Sonita utilise sa seule arme : le RAP!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Et c'est parti pour l'avant dernier film du prix Renoir : Tramontane.

    Rabih, un jeune chanteur aveugle, parcourt le Liban après avoir découvert qu’il n’était pas le fils biologique de ses parents. Sa quête d’identité, son désir d’accompagner sa chorale à l’étranger et la recherche de son oncle disparu et seul détenteur de la vérité, se confondent en une même fébrilité. À travers cette quête, Rabih dresse le portrait d’une nation toute entière incapable de relater sa propre histoire.

    TRAMONTANE

    Partager via Gmail

    2 commentaires